De Coeur Et D'Épée, c'est une marque à la fois éco-sensible, volontaire et créative. Rencontre avec son créateur, Alexandre d'Espois.

Par Jeanne Calmet



alexandredespois




Parlez-nous de votre griffe.

Créer est un besoin constant, comme respirer, aimer, partager. L'échange est déjà pour moi le début de toute créativité, de toute conversation. On s'inspire de ce que l'ont voit. On crée ce qui nous manque, en espérant que cela manque aussi aux autres. Quand j’ai pensé aux créations, une de mes intentions premières fut que ceux qui les porteraient puissent affirmer leurs différences, dans l’intention, la façon de le porter et le sentiment d’être. le vêtement fait partie de ce que l’ont est, il est la vitrine de nos états d’esprit, c’est la première chose que l’on voit de nous. De Coeur Et D’Épée est une inspiration au changement, tout en portant mes propres valeurs que j’espère universelles.


Quelles sont vos impressions sur la mode d'aujourd'hui ? Qu'apportez-vous de différent avec votre marque ?

La mode ne résoudra malheureusement pas les problèmes qui nous entourent, mais elle doit prendre conscience de la planète, de nos attentes et nos responsabilités, « soucieux de l'environnement ». Je ne suis pas Gandhi, néanmoins il y a dans l’air du temps des possibilités tant d’ouvertures que de créations qu’il faut saisir. Je ne prétends pas tout faire moi-même, mais l'échange, le respect me paraissent essentiels tout comme l'ouverture. J'offre de façon artisanale ce qu'il y a de mieux en moi et j'attends des gens avec lesquels je collabore qu'ils fassent de même. Sans être dans un schéma de création ni classique pas plus qu’intensif. La mode est un perpétuel recommencement.



D'où vous vient votre amour de la création ?


Petit j'ai beaucoup regardé mon père qui lui aussi était dans la création textile. Quand on est petit on rêve sans cesse, « Des fonds marins", la tête ailleurs. J'ai même rêvé que Armstrong avait vraiment crée cette phrase " A force de viser la lune je finirai forcément la tête dans les étoiles". J'ai appris bien plus tard que cette phrase venait d' Oscar Wilde. Mais ces trois personnes importantes à mon coeur étaient des créateurs et des rêveurs. Comme des trois je préfère et je connais mieux mon père, je suis ses traces, comme lui a suivi celles de son père. J'espère y apporter ma propre personnalité, sensibilité et compréhension du monde. Cela me semble essentiel.



coeurépée


Quand vous étiez petit, quel métier vouliez-vous faire ?

De la Biologie Marine, la Mer m'as toujours fasciné. Le côté dimension étrange des fonds in-sondés m’attireront toujours et encore.


Parlez-nous de votre parcours. Que conseilleriez-vous à des créateurs en herbe ?

J’ai fait en autres l’Ecole du Louvre, mais je dirais et conseillerais à d’autres que seuls la volonté, l’ouverture d’esprit, la détermination sont les moteurs qui changent l’existence. J’ai été ému de tenir en mains ma première création. Je suis sans doute le seul à savoir les écueils que j'ai traversé. Mais le bonheur vaut tout ou presque. La première fois que j’ai confectionné mon 1er T-Shirt j’ai su que cela avait vraiment valut la peine des efforts fournis ! Alors pour les créateurs en herbe mon conseil serait: il faut y aller de tout Coeur et parfois jouer un peu de l’Epée.



Persister, être curieux et ne pas oublier de ressentir et de vivre.






A quoi ressemble une journée type pour vous ?

Je suis plus un couche tard mais aussi un lève pas trop tard. Ma mère, me répétait assez souvent (ou) pour me réveiller : "lève toi, le monde appartient à ceux qui se lève tôt." Je pensais, grand bien leur fasse je ne serais que faire de ce monde là". Le type s'appelait Anatole France. Il a pas trop mal réussi dans sa branche ! Mais je redouble d'efforts tout les jours. Une passion cela pousse à se dépasser. Je n’ai donc pas de journée type, mais je passe beaucoup de temps devant mon ordinateur, réseau sociaux, commandes, concurrence, conseils. Le reste du temps je cherche des distributeurs, du coup je cours toujours. L’avantage c'est que je collectionne les chaussures.


Qu'est-ce que vous préférez dans votre travail ? Quel est le plus difficile?

J'aime tout car mon travail est une passion avant toute chose. L’échange qui est nécessaire et indispensable, l’effort que cela peut demander. Les personnalités que je rencontre. Les moments forts, même les moments difficiles. Mais c’est vrai que parfois je me décourage. Quand le veille à été trop éprouvante. Que les retours ne sont pas là. Je repars du bon pied! J’aime ce que je fais et c'est ce qui l'emporte à chaque fois.




épée


Qui sont vos muses ?

Mes muses, je les croise partout et sans cesse, au coin d’une rue tout autant que dans ma tête. Elle m'accompagne du soir au matin et du matin au soir. Musée, plage, montagne, musique, cinéma, photo, L’Art. Il suffit souvent de regarder pour les trouver et pour les voir. Simplement.



Quelle est votre obsession mode ?

De Coeur Et D’Epée est mon obsession mode. Ne pas ce fondre ou se perdre dans un trop grand ensemble. Prendre toujours le partie de notre philosophie. Etre soi. Laisser une trace durable. Des morceaux de vie, d’espoir qui une fois ramassés changent un peu la vie des gens, leur esprit, amènent de la couleur quand tout parait triste.


Vous êtes parisien. Des voyages qui ont vous ont bouleversé ?

J'aime ma ville plus que tout. Quand on grandit dans une ville comme Paris on peu profiter de tout ses bien faits: Musées, Concerts, Architecture et sans doute les plus belles femmes du monde. Avant de créer De Coeur Et D’Épée j’ai fais deux voyages qui ont tout changé pour moi. Le premier à San Francisco: l'ouverture d'esprit de la ville m'a fait beaucoup de bien et les petites maisons le long de ses rues aux pentes escarpées m'on fait faire un peu de sport. Cela m'a donc fait du bien au corps et à l’esprit et surtout à mon ouverture au monde, tout cela dans une autre langue. Le Kenya avec les Masaïs et le Kilimanjaro, une façon de vivre simple. J’avais l'impression d'être revenu aux sources de la Vie. Les couleurs, la détermination et la finesse de ce peuple de nomade redonne l'espoir. Cela m’a fait voir « qu’un autre jour est possible. » Je leur serais éternellement reconnaissant.


Où aimez-vous vous échapper ?

A Roquebrune Cap Martin, pour cela je passe sous le niveau zéro. au fond de la Mer, les bruits paraissent lointains (les sons et l’image se déforment) tout s’appesantit. Je retrouve l'enfant qui est toujours en moi. Les fonds Marins sont un lieu où tout est différent de la surface. Ils sont remplis d'autres choses que trop souvent on ne cherche pas à comprendre. On étudie d’ailleurs plus l’espace que les Abysses; alors que nous sommes, comme la terre, constitués essentiellement d’eau. Étrange non?



CAPMARTIN



Roquebrune Cap Martin: « l’échappée belle »



https://www.facebook.com/decoeurepee/
https://www.instagram.com/decoeuretdepee/




Retrouvez tout l'univers de la marque sur Carnet de Mode


Commentaires

Chaque marque a besoin d'une identité pour s'exprimer clairement sur un marché textile bondé. IL faut naturellement - et ça c'est du marketing - créer une identité qui lui permette ensuite d'attirer sa cible via des leviers, un argumentaire adapté.

Cette marque est à mon sens un objet purement marketing. Son identité est complexe et à destination de cibles qui ne portent qu'un tissu de bonne conscience.

L'équation De Coeur et D'Épée n'a rien de compliqué ; il suffit d'additionner un verbatim à destination d'une cible bien précise (ces nouveaux quartiers "trendy"), un champ lexical lié au BIO et enfin des mots clés très actuel liés à la responsabilité sociétal.
Bref ça n'est qu'un T-shirt comme les autres. Il ne suffit pas de se fendre d'un jargon responsable et ecofriendly pour se différencier. Nombreux sont ceux qui proposent le même type de bien, tout en respectant les valeurs du commerce équitable, et sans une promotion outrancière.
France Call Demand Free 0800 9053 99 You will definitely be at that point asked to get in a memory card amount which is actually 7792442.


Feel free to visit my blog; go2riohostel.com - <a href="http://go2riohostel.com/index.php?option=com_easyblog&amp;view=blogger&amp;layout=listings&amp;id=260716&amp;Itemid=156" rel="nofollow">Joleen</a>
-